Anaïs' Misfits

Le blog anti-miso-boulot-dodo. Le récit de mes méfaits diurnes et/ou nocturnes. Blog d'humeur et de mauvaises humeurs.

dimanche 15 janvier 2012

Et si L’Etudiant arrêtait avec les idées reçues sexistes ?

« Etes-vous sûr du métier que vous allez choisir ? » Depuis deux ans, l’Etudiant a adopté cette signature, s’agissant de lutter contre les idées reçues sur les jobs  dont rêvent les djeuns pour les aider à en trouver un qui corresponde vraiment à leur profil et à la réalité de leurs compétences.  Histoire de leur éviter un naufrage annoncé. Jusque-là  tout va bien.  Je n’y trouverais rien à y redire si la V2 de la V1 n’avait pas pour « marotte » la meuf dans toute sa splendide niaiserie.

La cagole résolument trop conne pour écrire deux lignes sans fautes d’auretaugraff (visez le vernis à ongles et les escarpins soulignant la futilité de l'aspirante auteure, dont la dite futilité est bien le signe qu'elle ne pourra jamais mais alors jamais devenir auteure), la lolita nymphomane qui veut faire kiné pour manipuler les hommes (la salope diablotine à droite soulignant son caractère mmmmutin), le Kevin qui rêve d’embrasser une carrière footballistique pour rouler des pelles à des « femmes de footballeurs » (blonde of course et avec des  seins comme des ballons) et enfin, le deux de tens’ qui désire être accéder à la Présidence pour se taper la première dame de France (en maillot et pas Bernardette beurk).

Letudiant_lecrivain

 Letudiant_kine

Letudiant_footballeur Letudiant_president

Et si, en fait, on arrêtait les idées reçues tout court ? Hein, ouais. Notamment celles qui impliquent les femmes, par nature futiles, légères et disponibles, ou réduites à l’expression de fantasmes et d’objet sexuel. Et quid de l’ado qui ne rentrerait pas dans ces schémas ? L’ado gay,for instance, il fait quoi au milieu de tous ces clichés hétéros ?... Véhiculer ces « valeurs » auprès des ados n’est, me semble-t-il, pas des plus pertinents ni des plus responsables pour une publication qui se veut référente sur la question de l'orientation.

Et pour conclure, le coup du fantasme carlabrunisarkozyen ….trouvez-moi un mec de 17 piges que ça tente… !

La campagne est signée Young & Rubicam. 


© anaismisfits.canalblog.com | 2009-2011 | Tous droits réservés
Posté par anaismisfits à 20:25 - Anti-Miso - +++ Laissez-moi vos commentaires +++ [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

    Restons légers !

    Et si on apprenait le sens du 2nd degré et à ne pas s'alarmer au moindre cliché ? Surtout lorsqu'ils sont complètement assumés comme dans cette campagne...

    Posté par Alexia, jeudi 19 janvier 2012 à 10:34
  • La légèreté n'est pas un argument !

    Chère Alexia, Cet argument de la légèreté je l'entends à longueur d'année sur le blog. Et crois-moi ce n'est pas un argument. Remplace le gimmick de la femme par un noir, un arabe, un juif. Tu crois que ce serait léger ? Ce que je trouve tragique dans cette campagne c'est qu'elle contribue à véhiculer des clichés. Je ne doute absolument pas qu'ils soient assumés d'ailleurs. Lorsqu'on prend un peu de hauteur, il faut avoir conscience du véritable message qui est véhiculé. Pourquoi l'écrivain raté et débile est nécessairement une fille ? Pourquoi celui qui veut devenir Président est nécessairement un mec. Le vrai truc aurait été de twister les rôles, de se jouer de ces clichés plutôt de le véhiculer au premier degré. Merci pour ton commentaire en tous cas. Anaïs

    Posté par Anaïs Misfits, jeudi 19 janvier 2012 à 11:03
  • proutprout

    Quel est l’intérêt d'une telle pub si ce n'est de jouer avec les clichés ? Nan parce que si on "lisse" le tout, pour coller au "politiquement correct", cette pub qui n'est déjà pas géniale devient bien pourrie...

    Posté par Etienne, lundi 23 janvier 2012 à 17:13
  • Proutprout mon cul !

    Ben le souci, c'est que cette pub là précisément, ne joue pas avec les clichés, elle les renforce. Et pourquoi les femmes devraient-elles systématiquement accepter qu'on joue avec leur image ? Dire qu'une pub est sexiste c'est selon toi prôner le "politiquement correct", et bien...il y a encore du chemin à faire manifestement. Si je dis qu'un noir est trop con pour écrire un livre ou qu'un arabe trop stupide pour devenir président, ça s'appelle du racisme. Quand on parle ainsi de la femme, c'est de l'humour. Allez chercher l'erreur

    Posté par Anaïs Misfits, lundi 23 janvier 2012 à 17:56
  • Un peu de soutien tout de même!

    Chère Anaïs,
    Ca fait quelques mois que j'ai découvert ton blog, et je m'en régale à chaque fois! Je suis collégienne, et, en tant que sexe faible (bah oui, j'suis une nana quoi!), je dois chaque jour combattre ce genre de clichés sexistes. Je suis réelement choquée par les commentaires précédents! Tes articles sont tellement justes et pertinents. Continue surtout! Et comme tu dis si bien, y'a encore du chemin à faire!
    Je suis de tout coeur avec toi,
    Anne

    Posté par Anne, samedi 28 janvier 2012 à 08:59
  • Merci !

    Merci Anne ! Ton message me va droit au coeur et m'encourage à continuer. Surtout venant d'une "jeune" lectrice. N'hésite pas à donner ton avis. Et encore merci ! Anaïs

    Posté par Anais, samedi 28 janvier 2012 à 12:30

Poster un commentaire