Anaïs' Misfits

Le blog anti-miso-boulot-dodo. Le récit de mes méfaits diurnes et/ou nocturnes. Blog d'humeur et de mauvaises humeurs.

mercredi 24 novembre 2010

« Viol, la honte doit changer de camp », Saphisme ou réalité ?

Viol_LogoLe combo Osez le Féminisme, le Collectif féministe contre le viol et Mix-Cité a beaucoup critiqué la campagne initiée par Ni Putes ni Soumises à l’occasion de la Journée Internationale des violences faites aux femmes, « En jupe et pas soumise », arguant que la jupe, loin de symboliser l’émancipation de la femme, représentait plutôt sa soumission à l’homme et sa fidèle obéissance à un ordre patriarcal. Et reproché à Sihem Habchi de ne pas rejoindre l’initiative dont je viens vous causer. Ni Putes Ni Soumises ciblent les problèmes des banlieues, banlieues dans lesquelles, porter une jupe relève de l’acte politique. Replacée dans son contexte la campagne revêt du coup une autre résonnance.

Osez le Féminisme, le CFCV et Mix-Cité se « positionnent », elles, sur le viol. Et cela au gré d’une campagne très explicite, griffée d’une signature très percutante et très juste « Viol, la honte doit changer de camp ». Un site internet www.contreleviol.fr , un film, une campagne d’affichage, une page Facebook, Twitter… A noter, et particulièrement éclairantes, les 10 idées reçues sur le viol : http://www.contreleviol.fr/viol-en-france/10-idees-recues-sur-le-viol 

Des chiffres. 9 femmes sur 10 connaissent leur agresseur. En France, elles sont 75 000 à avoir été victimes. Seules 10% d’entre elles portent plainte. Et, par ricochet, seuls 2% des agresseurs sont condamnés. Bref, je vous enjoins vivement à aller signer la pétition sur le site.


Spot 1+2+3 "Campagne contre le viol" à faire tourner
envoyé par campagne_contre_le_viol. - L'info internationale vidéo.

En tant qu’observatrice des différentes mouvances, je m’interroge sur ces Viol_campagnecampagnes. De même que l’on peut, à juste titre, s’interroger sur le fait que la jupe symbolise l’émancipation des femmes, en quoi les relations homme-femme peuvent-elles être représentées par le viol ? Le film montre des hommes prédateurs: le patron vieux dégueulasse, l’homme de ménage maghrébin (que faut-il y voir ?...), le mari dominateur et bien macho, qui semble laisser à sa femme le soin de débarrasser la table etc. Gros plans sur tout ce qui de près ou de loin revêt quoi que ce soit de phallique ou tendancieux: la poignée de porte, la serrure de la boite aux lettres, le bouton de l’ascenseur. Puis le huis clos.

La campagne ne respire pas vraiment le « vivre ensemble », et je trouve cela dommage. Sans doute la rigueur anti-mec quasi orthodoxe des parties prenantes de la campagne y est-elle pour beaucoup. Si je salue l’initiative, et le propos global – parce qu’il faut en finir avec le viol - j’apprécie moins cette vindicte.

« Le viol suppose que les femmes sont à la disposition des hommes pour satisfaire des besoins sexuels soi-disant supérieurs ou naturels. Il est le signe d’une société profondément sexiste (…) Une sexualité « conquérante » est fortement légitimée dans notre société pour les hommes, tandis que l’expression du désir féminin est limité et encadré par plusieurs formes de réprobation sociale.» Un appel au saphisme ? Le retour des amazones ?

Mise à jour du 29/11/10 : "Combattre le viol c'est s'attaquer à la domination masculine"...pas anti-mec ça ?

http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/11/25/combattre-le-viol-c-est-s-attaquer-a-la-domination-masculine_1444792_3224.html


© anaismisfits.canalblog.com | 2009-2011 | Tous droits réservés

Commentaires

    ...hum

    Je ne suis pasdu tout d'accord. Je ne crois pas que la campagne soit contre les hommes, pas du tout, elle est contre le sexisme, sexisme qui par ailleurs peut venir (et même plus souvent qu'on le pense) de la part des femmes elles-mêmes.
    Exemple, une femme peut très bien dire: "Elle s'est faite violée? En même temps, tu as vu comment elle était fringuée...!!!"
    Pour moi, le féminisme, c'est avoir le choix, la question du port de la jupe n'a plus rien avoir avec l'émancipation, ou pas des femmes, ou du moins, cela ne devrait pas avoir de rapport.


    Le viol est l'expression violente (cu coup) du sexisme, de la domination masculine qui est quasi insconsciente d'ailleurs.

    La pahrse citée n'est pas du tout un appel au sapphisme. Quand on parle du désir féminin, c'est la femme en tant qu'objet. On légitime un homme qui viole, on toruvera ça plus "naturel" car c'est son insctint, soi-disant, et que pr la femme, une nymphomane, c'est uen névrose. c'est tjrs comme ça. Quand, on parle de désir féminin dans ectte phrase, on parle de la femme en tant que sujet, plus objet. Cela exclue les jeux de rôles entre adultes consentants evidemment.

    mais l'homme sexuellement actif parait plus légitime que la femme sexuellement active et on légitime les viols en disant que c'est naturel, alors que ça ne l'est pas du tout.
    D'ailleurs, dire que la sexualité, la brutalité est exclusievement macsuline et obligatoire masculine doit fruster aussi des hommes qui ne se sentant pas foncièrement sexuel ou brutes.
    je ne sais pas si je me fais comprendre...

    Ton article est aussi un peu confus...

    Posté par Sarah, mercredi 24 novembre 2010 à 13:08
  • Hello

    En partie d'accord avec toi sur la non participation des hommes au manifeste, mais je pense que cela pousse les media à demander à des femmes de parler de cette initiative, et il me semble que c'était nécessaire pour dénoncer le viol comme une résultante de l'oppression d'un sexe sur l'autre.

    Posté par Léna, mercredi 24 novembre 2010 à 13:43
  • Saphisme ? on peut préfèrer la campagne de NPNS, mais parler de saphisme quand on dénonce le viol ! je ne comprends vraiment pas .
    c'est antiféminisme ou anti lesbienne ou les 2 ?

    Posté par olympe, mercredi 24 novembre 2010 à 15:16
  • Chère Olympe, Je ne "préfère" pas l'une ou l'autre des campagnes (cf. mon post sur NPNS). Et c'est ce genre de remarques qui montre bien que tous les féminismes ont quelques difficultés à s'exprimer sans que cela finisse en règlements de compte. Je trouve juste que la posture de com d'Osez le Féminisme stigmatise le violeur en lieu et place de libérer la parole des femmes.Considérant que l'homme est par essence un prédateur pour la femme. L'homme n'est pas nécessairement l'ennemi de la femme. Par là je ne suis ni anti-lesbienne, ni anti-féministes. Je souligne simplement le côté jusqauboutiste de votre perception de la chose. Bien à toi, Anaïs

    Posté par Anaïs Misfits, mercredi 24 novembre 2010 à 15:26
  • c'est bien la première fois que je me fais traiter de jusqu'au boutiste (hormis par des machos bien entendu) d'habitude c'est l'inverse.

    Posté par olympe, mercredi 24 novembre 2010 à 18:32
  • Et moi d'anti-lesbienne. Pour moi "jusquauboutiste" n'est pas une insulte. Et quand bien même, je parlais en général sans te cibler toi. Je m'étonne de tant de susceptibilité. Au final je constate que tout ce qui ose égratigner même de très loin la validité de ton jugement est nécessairement contre toi, contre les femmes, anti-truc, partisan, en un mot nuisible. En ta qualité de référente sur une certaine idée du féminisme, je te pensais ouverte au dialogue. Chère Olympe, tout en bas du mont qui est le tien, il y a d'autres féminismes. Promis, je ne viendrai plus t'embêter là-haut là-bas, au 3ème ou 4ème rang du classement Wikio. Humblement, Anaïs

    Posté par Anaïs Misfits, mercredi 24 novembre 2010 à 22:43
  • Disons que pour en arriver la , alors que ne suis ni journaliste ni geek je n ai effectivement pas procèdé comme tu le fais la. Parceque c'est quand même toi qui est venue me
    Chercher sur mon blog a grands coups de liens. Tu peux difficilement te plaindre après que je donne mon avis sous preTexte qu'il est très critique.

    Posté par Olympe, jeudi 25 novembre 2010 à 00:26
  • C'est faux

    Le chiffre de 95 000 viol / an est faux. Il y a environ 10 000 cas déclarés le reste est "extrapolé" par rapport à l'étude ENVEFF de 2000 qui parle plus du ressentis des femmes que des faits. Chaque viol reste cependant une tragédie...

    Comment peux on mentir devant de millions de gens serait-ce pour une bonne cause ? Cela dé-crédibilise cette action qui reste très "partisane". Pour moi, toutes les victimes ont droit à une défense et pas seulement les femmes.

    Posté par Michou, jeudi 25 novembre 2010 à 03:30
  • @ Michou: Je suis d'accord avec toi sur le caractère partisan de la campagne. Concernant les chiffres, tu évoques une étude qui date de 2000. Peut-être que la situation a "évolué" depuis. J'imagine qu'Osez le féminisme a vérifié ses sources avant de communiquer dessus.

    @Olympe : Moi non plus je ne suis ni geek ni journaliste. Pour provoquer l'échange, sur la base de quelque chose de concret, je transmets effectivement le lien de mes posts. Supprime mes commentaires s'ils te dérangent tellement. Je n'en ai cure.

    Posté par Anaïs Misfits, jeudi 25 novembre 2010 à 09:53
  • Tu postes cela en différents endroits, mais je ne comprends pas ce qu'il y a d'« anti-mec » à dénoncer le viol... Qu'est-ce qui te fais penser cela ?

    Posté par tetue, jeudi 25 novembre 2010 à 11:36
  • @ Tetue : Je ne remets pas en cause la tragédie que constitue le viol. Je faisais simplement référence au discours qui est tenu en filigrane de la campagne ou très clairement affiché sur le site Internet. L'homme y est décrit comme prédateur et ennemi par nature de la femme. J'y ai lu « Le viol suppose que les femmes sont à la disposition des hommes pour satisfaire des besoins sexuels soi-disant supérieurs ou naturels. Il est le signe d’une société profondément sexiste (…) Une sexualité « conquérante » est fortement légitimée dans notre société pour les hommes, tandis que l’expression du désir féminin est limité et encadré par plusieurs formes de réprobation sociale.» Voilou

    Posté par Anaïs Misfits, jeudi 25 novembre 2010 à 11:43
  • viol collectif

    Bonjour,

    J'ai 37 ans, et il y a 10 ans j'ai subit un viol collectif avec actes de tortures et barbaries, et tentative de meurtre de la part de mon ex ami et de plusieurs autres personnes (combien ?).

    Cette nuit là, j'ai fait une crise d'hystérie avec bien sur : amnésie mais aussi dysphonie, aphonie, cécité mentale, et délires ...

    Une semaine après mon ex me retrouvait et me "prétait" à un de ses ami qui m'a violée à son tour. J'étais dans un tel état de confusion que je ne saurais jamais le reconnaitre.

    Ensuite, après une violation de domicile, je subissais une tentative de viol, suivie d'une tentative de viol collective avec armes (mon ex était évidemment présent).

    5 ans après, mes souvenirs sont revenus et j'ai tout de suite porté plainte à la gendarmerie. Suite à cette plainte, j'ai été convoquée à une simple conciliation avec deux auteurs de deux agressions. Ceux ci ont avoués ! Soulagée, j'ai attendue que justice se fasse ! Aux bout de deux ans , j'ai appris par la gendarmerie que cette affaire avait CLASSEE SANS SUITE !!!

    Le procureur souhaitait tout de même me réentendre, et j'ai donc reporté plainte pour les mêmes faits.

    Depuis, je suis en attente de nouvelles du tribunal, (1 ère plainte : fevrier 2008, 2 ème plainte : 17 octobre 2010).

    J'ai pris un avocat récemment pour accelérer les chose, il a donc demandé au tribunal pour quelles raisons cette affaire avait été classée sans suite (1ère plainte) et où en était la 2ème.

    Dons j'attends ENCORE.



    j'ai évidemment signée la pétition contre le verdict de Créteil et je vous invite à le faire aussi, la JUSTICE ne traite pas les viols, elle les minimise !



    Mais, je vous fait part de mon incompréhension totale et de mon dégout profond après avoir appris (vérifié sur facebook) qu'un de mes agresseur aussi accusé de vol, d'usurpation d'identité, ... et de corruption de mineurs pour avoir demandé à ses deux fils de 14 et 17 ans de me violer, avait SIGNER cette pétition ! ! ! avec commentaire : parceque je suis un homme !

    Un homme qui à souhaité à deux reprise un viol, dont un collectif avec armes !!!

    mon dégout et le fait d'avoir tout perdu avec ses 4 agressions (tentative de suicide, sous antidepresseurs et anxiolitique depuis plus de deux ans, handicapée à 80 % reconnue par la MDPH ... ) .

    Ca ne vous donnera rien mais moi ca me soulage un peu de le nommer, cet homme qui demande une justice plus sévère avec les violeurs alors qu'il est accusé des mêmes faits Une abération

    LA JUSTICE N A JAMAIS RIEN FAIT CONTRE EUX , ILS SONT LIBRES

    Posté par ambre, mardi 6 novembre 2012 à 16:37

Poster un commentaire