Anaïs' Misfits

Le blog anti-miso-boulot-dodo. Le récit de mes méfaits diurnes et/ou nocturnes. Blog d'humeur et de mauvaises humeurs.

vendredi 30 décembre 2011

Genre: l'enseignement mène campagne contre les clichés sexistes à l'école

« Est-ce que les filles qui n’aiment pas le rose sont quand même des filles ? »

« Est-ce que je dois vraiment être fort parce que je suis un garçon ? »

« Est-ce que, même si je suis une fille, je peux vouloir devenir pilote d’avion,  chirurgienne ou exploratrice ? »

« Et les garçons qui n’aiment pas le foot, sont-ils vraiment des garçons ? »

« Qui de Madame Ourse ou de Monsieur Ours deviendra ingénieur ? ... Qui passe l'aspi Mme Connasse ou son mari ?»

En ce dernier jour ouvré de l’année 2011 et reprenant un peu de service après quelques semaines de trêve (des confiseurs, mais pas que) je voulais évoquer cette initiative conduite par la Fédération de Paris de la Ligue de l'enseignement qui vise à déconstruire les stéréotypes sexistes liés au genre véhiculés à l’école.

cassons_les_cliches

Il s’agit en fait d’une opération à destination de toutes les classes de CP et de CE1 de Paris. Avec l’appui d’un matériel pédagogique (livrets à destination des élèves et livrets pour les parents, affiches, guide pédagogique pour les enseignants), ce sont ainsi 1 400 classes qui ont été sensibilisées depuis novembre  dernier. Le tout accompagné  de débats en classe puis entre enseignants, éducateurs/trices, animateurs/trices, parents d’élèves, séance ciné en lien avec la thématique filles-garçons, conférence pédagogique. Le livret destiné aux élèves représente un ours effectuant plusieurs activités (avec un fer à repasser, un rouleau de peinture, devant un ordinateur...), et il s'agit de cocher une case "Madame Ourse", "Monsieur Ours" ou "les deux". Qui fait le ménage Mme la pondeuse Ourse ou M. jmebranleleguidou Ours ? Le livret remis aux parents revient lui sur les idées reçues liés au genre, rose VS bleu etc.   

Sans_titreSans_titre2 

« Il y a quelques années, on s'était rendu compte qu'à plusieurs reprises des enseignants faisaient allusion à des violences qui trouvaient leur origine dans des mots ou comportements sexistes (…) C'est un peu normal que les enfants utilisent du vocabulaire dont ils ne maîtrisent pas complètement le sens, sauf qu'avant une partie du vocabulaire ne franchissait pas la porte de l'école, maintenant c'est le cas (…) Plutôt que d'attendre que ces comportements arrivent au collège, où les élèves sont par ailleurs confrontés à des problématiques liées à la sexualité, on s'est dit qu'il fallait réfléchir à un dispositif en amont», avait expliqué à l’AFP Philippe Guez,le Vice-Président de la Fédération. 

Sur cette même thématique du genre, je ne pouvais pas résister à l’envie de partager avec vous cette vidéo de l’incroyablement fabuleuse Riley, 10 ans et déjà féministe, s'insurgeant contre les codes que l'on veut lui faire adopter, et élue « Martienne de l’année » par l’excellent blog féministe éponyme



© anaismisfits.canalblog.com | 2009-2011 | Tous droits réservés
Posté par anaismisfits à 07:01 - Anti-Miso - +++ Laissez-moi vos commentaires +++ [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    J'avais déja lu des articles sur le sujet mais le tien résume trés bien la problématique de l'orientation sexiste de la littérature de jeunesse... C'est bien qu'ils proposent cette initiative dans les écoles parisiennes je trouve car en matière de parité il y a encore beaucoup de progrés à faire. Bien amicalement, bonne soirée !

    Posté par k pou de Chine, vendredi 30 décembre 2011 à 20:29

Poster un commentaire