Anaïs' Misfits

Le blog anti-miso-boulot-dodo. Le récit de mes méfaits diurnes et/ou nocturnes. Blog d'humeur et de mauvaises humeurs.

mardi 22 novembre 2011

Anaïs Misfits en lice pour le Grand Prix des Blogueuses ELLE 2011

C’est la dernière ligne droite.

Je suis en lice pour le Grand Prix des Blogueuses Elle 2011. Les rédactions de Elle et Elle.fr ont sélectionné 120 blogs classés parmi les catégories : beauté, mode, chroniques, création, cuisine, dessins, littérature, mamans-bébés, voyage, société, love & sexe et cinéma.

120 blogs sélectionnés dans 12 catégories

Anaïs’Misfits boxe dans la catégorie « société ». La gageure est belle et je m’enthousiasme de la relever. Un clic par jour ici jusqu’au vendredi 2 décembre minuit. Juste huge d'avoir été sélectionnée !

Bref, je souhaitais saisir l'occasion pour faire le point sur l'objet-même de ce blog.

Ce que j’essaie de porter sur mon blog ne se revendique d’aucune chapelle.

Je m’applique à y montrer que le féminisme, loin d'être un concept que l’on évoque cigarette à la bouche et coupe de champagne entre deux colloques, irrigue toutes les "fonctions" de ma vie de femme active et de consommatrice.

Je défends sur ce blog un féminisme pragmatique qui se vit au quotidien, qui ne m’enferme ni dans un rôle militant ni dans un rôle de victime perpétuelle.

Ce blog « anti-miso-boulot-dodo » accueillera bientôt son 100 000ème visiteur. Entamé en juillet 2009, je l’ai voulu comme un manifeste plus global contre la monotonie et l'indifférence ambiantes. Très vite mes billets se sont recentrés sur les sujets de société et en particulier celui du droit des femmes. La « fâme », à la fois objet et sujet publicitaire, aussi prompte à faire sien le discours des marques qu’à intérioriser les angoisses qu’elles instillent.... Et cela sans en avoir nécessairement conscience.

Dans une indolence toute légitime  - on n’a pas envie de s’emmerder tous les jours à défendre nos droits – nous autres pondeuses lâchons prise face à ce que la société du spectacle nous adresse. Ma petite maïeutique de l'inconscient intervient alors. Mettre en exergue le double sens, le ressort publicitaire, la mécanique insidieuse qui  jour après jour apporte sa pierre à l’édifice du sexisme. 

Que l’on ne se méprenne pas. Je ne suis pas anti-pub. Bien qu’au fait des combines des annonceurs pour nous vendre du rêve, pour avoir exercé dans cette sphère, je sais (encore) faire la part des choses. 

Partant donc du postulat que dans le concert de ces nouveaux média que d’aucuns qualifient de « conversationnels », je pourrais tout aussi bien faire entendre ma petite musique, j’ai décidé d’ouvrir ma gueule. 

Pour me suivre sur Twitter c'est ici et sur Facebook c'est  

J'ai également sévi sur le Plus du Nouvel Obs c'est par ici  


© anaismisfits.canalblog.com | 2009-2011 | Tous droits réservés
Posté par anaismisfits à 22:58 - Qui suis-je ? - +++ Laissez-moi vos commentaires +++ [5] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    Pas inintéressantes ces précisions sur l'objet de ton blog... Non pas qu'on découvre quoi que ce soit quand, comme moi, on traine par ici depuis plusieurs mois. Mais ça permet de mettre le doigt sur ce qu'il y a de si particulier par ici... Et aussi de constater que tu atteins brillamment les objectifs que tu t'étais fixée... sourire...

    (pour le concours Elle... désolé mais je me suis embrigadé dans une autre paroisse... sourire) (d'autant plus absurde que je vomis ce genre de compétition et que je trouve que Elle se fait sa com à peu de frais, sur le dos de brillantes blogueuses - pour certaines du moins)

    Posté par Sam Lowry, jeudi 24 novembre 2011 à 00:44
  • Merci beaucoup Sam!
    J'entends ton point. Mais je pars du principe qu'on peut lire la presse féminine avec un certain recul. S'autoriser une certaine futilité ne signifie pas qu'on renie ses convictions. Et puis tu sais, la paroisse que tu évoques ne devrait pas oublier que l'an passé, ce fut Olympe et le Plafond de Verre qui (parmi d'autres) fut lauréate du même concours. Pour autant, cette véritable héroïne de la blogosphère féministe n'a pas cillé. La sincérité de l'engagement n'a pas vraiment été pointée du doigt. En outre, je ne veux pas refuser de faire entendre ma petite vision des choses parce que le support dont il est question est porteur de certaines contradictions (dont je me suis d'ailleurs fait l'écho ici). Si les combats menés depuis toujours avaient dû se cantonner aux relais d'information patentés et 100% en adéquation avec le combat défendu, aucune des révolutions n'auraient jamais eu lieu. Pour qu'une cause soit défendue et entendue, les media mainstream doivent s'en emparer. Que dire enfin alors d'Osez le Féminisme qui, bien que critiquant la presse féminine, ne se prive pas d'y intervenir. Toute dernière remarque, je ne suis pas dupe de la mécanique mise en place. Consentement mutuel, c'est ça qu'on dit ?
    Je suis ouverte aux échanges, alors n'hésite pas à m'écrire. Mille mercis et à très vite j'espère. Anaïs Misfits

    Posté par Anaïs Misfits, jeudi 24 novembre 2011 à 10:08
  • En fait, quand je parlais d'autre paroisse, c'était juste pour dire que je soutenais une autre blogueuse dans ta catégorie... sourire...

    Ce qui pose le (gentil) paradoxe suivant : je n'aime pas ce genre de concours, mais ça ne m'empêche pas de soutenir les gens que j'aime bien et qui ont l'air d'y accorder de l'importance (selon le sacro-saint principe du : chacun sa came)

    Après à la (re)lecture de ta réponse, je me demande si elle m'est bien adressée.... sourire... ma foi, je n'ai pas l'impression d'avoir remis en cause la sincérité de ta démarche ou de tes convictions féministes parce que tu t'acoquinais avec Elle. Par contre j'imagine facilement qu'on ait pu t'adresser ce genre de remarques ces derniers temps. L'histoire du "Mademoiselle / Princesse" (entre autres...) n'a pas particulièrement grandi ce magazine, du point de vue de la problématique féministe.

    Mais, pour autant que j'apprécie peu ce genre de lecture (de fait, ça fait des années que je n'ai pas ouvert un Elle), je suis plutôt sensible à tes arguments. Et, en matière de politique, je me suis toujours méfié et détourné de ceux qui font primer la pureté de leur démarche avant la portée réelle de leurs idées... Effectivement, si ce concours permet à quelques lectrices de Elle de découvrir des blogs qui apportent un regard différent de ce qu'elles lisent d'habitude dans leur magazine chéri, l'affaire n'aura pas été totalement inutile.

    Pour en revenir à mon propos initial (sans rapport avec le féminisme donc), ça me fait toujours un peu chier de voir des blogs que j'aime bien rentrer dans des logiques de concours. C'est un peu comme ceux qui se caressent en lisant leur classement wikio... Le monde est déjà suffisamment pollué par les considérations d'égo, ça nous ferait un peu des vacances que certains blogueurs laisse cela de côté (j'ai élargi le propos, je ne parle pas spécialement de toi, tu l'as bien compris...)

    Alors "consentement mutuel" oui, je vois bien l'idée. Mais tu ne m'enlèveras pas de la tête que l'échange est plus qu'inégal et que Elle se fait une gentille com, au seul coût de quelques médailles en chocolats... Après, si effectivement les blogueuses en lice y trouvent leur compte, je ne vois pas bien pourquoi je viendrais vous chier dans les bottes et vous faire la leçon (on en revient à mon sacro-saint principe). Bref, tout ça c'est surtout histoire de parler... sourire....

    Posté par Sam Lowry, lundi 28 novembre 2011 à 18:28
  • De toute façon, j'ai toujours préféré Poulidor à Anquetil

    Posté par Sam Lowry, mardi 6 décembre 2011 à 12:08
  • Je suis une quiche en cyclisme, c'est un compliment cette comparaison ? ^^

    Posté par Anais, mardi 6 décembre 2011 à 22:49

Poster un commentaire