Anaïs' Misfits

Le blog anti-miso-boulot-dodo. Le récit de mes méfaits diurnes et/ou nocturnes. Blog d'humeur et de mauvaises humeurs.

mercredi 9 novembre 2011

Les "Monologues voilés" lèvent les voiles. En avant, toutes !

« Pour le mari, la femme est un champ à labourer ». Les « Monologues voilés » s'ouvrent sur cet aphorisme pour dérouler ensuite une galerie de portraits. Eloge de la sensualité orientale et désillusions cruelles de femmes turques, iraniennes, marocaines, somaliennes, évoquant tour à tour leur parcours de mère, d’amante, de victimes. Mariées de force, grandes amoureuses, violées, excisées, ardentes amantes, occidentales converties, lesbiennes. 

2011_11_08_20

Je vois déjà ciller celles et ceux qui pourraient taxer la pièce d’islamophobie au nom d’un « certain » féminisme. En quittant le théâtre, un sexagénaire dit à sa femme « mais en fait ce n’est pas tellement sur le voile ». Non, en effet. Il ne s’agit pas d’une diatribe militante contre le port du voile. Les « Monologues voilés » – et non les monologues du voile - lèvent le tabou de ce qui anime les femmes d’Orient.

« Douze monologues, douze portraits de femmes musulmanes, tantôt drôles, tantôt poétiques, tantôt poignants, tantôt tendres… et toujours émouvants. A travers l’intimité de ces femmes, un regard inédit, sans voyeurisme ni tabou. Sur scène, quatre comédiennes ouvrent une fenêtre sur des itinéraires contrastés où les joies, les peines, la sexualité, la jouissance, l’amour, les interdits, les contraintes traditionnelles et familiales s’entremêlent. »

2

Cette pièce spin off des « Monologues du vagin »  - l’auteur des « Monologues  voilés », Adelheid Roosen, a été l’une des interprètes de la version hollandaise en 2003 de ceux du vagin- m’a très agréablement surprise, amusée et interpelée. Pas de militantisme, juste le concert des petites et grandes voies des femmes qui laissent entendre leur petite musique intérieure. Et quelle musique. Sur scène, la voix mystique de Hassiba Halibi enrobe l’atmosphère comme une traînée d’encens. Poudré et âcre. Pas d’ethnocentrisme bien-pensant, mais une ode au relativisme culturel. Mais une description crue et factuelle de la vie d’un sexe de femme excisée qui ne juge ni ne condamne, récuse la compassion occidentale et le regard accusateur.

Sans vouloir "déflorer" la mise en scène, une session très pédago vient éclairer le public sur l’hymen, la défloration – la fameuse tâche de sang garante de la virginité de la mariée - et sa reconstruction via diverses techniques savamment illustrées sur scène par le modelage d’un chewing gum rouge et autres cabrioles équivoques que réalisent les formidables interprètes.

1

Dans cette vague de montée d’intégrismes divers et timbrés, cette pièce résonne comme un appel au bon sens. A voir, absolument !

Plus d’infos sur : http://www.lesmonologuesvoiles.fr/galerie.html

La musique du spectacle est en écoute ici

Extrait de la pièce 

Plus d’infos sur : http://www.lesmonologuesvoiles.fr

La musique du spectacle est en écoute ici





Distribution :

Jamila Drissi
Morgiane El Boubsi
Hoonaz Ghojallu
Hassiba Halabi


Créatifs :

Mise en scène : Adelheid Roosen
Traduction : Anne Vanderschueren
Assistante à la mise en scène : Nassima Benchicou
Musique et chants : Hassiba Halabi
Lumières : Geldof Verhaart & Den Ottolander
Scénographie : Adelheid Roosen
Costumes : Alain Wathieu
Version scénique : Isabelle Wéry
Dramaturgie : Dirkje Houtman
Travail du mouvement : Jamila Schoeren
Décor : Adelheid Roosen
Vidéo : Mijke De Jong & Titus Tiel Groenestege
Recherches : Adelheid Roosen & Liebeth Maas




Sur scène :

Jamila Drissi
Morgiane El Boubsi
Hoonaz Ghojallu
Hassiba Halabi 

Mise en scène : Adelheid Roosen
Traduction : Anne Vanderschueren
Assistante à la mise en scène : Nassima Benchicou
Musique et chants : Hassiba Halabi
Lumières : Geldof Verhaart & Den Ottolander
Scénographie : Adelheid Roosen
Costumes : Alain Wathieu
Version scénique : Isabelle Wéry
Dramaturgie : Dirkje Houtman
Travail du mouvement : Jamila Schoeren
Décor : Adelheid Roosen
Vidéo : Mijke De Jong & Titus Tiel Groenestege
Recherches : Adelheid Roosen & Liebeth Maas


© anaismisfits.canalblog.com | 2009-2011 | Tous droits réservés
Posté par anaismisfits à 06:32 - Ma vie Mondaine - +++ Laissez-moi vos commentaires +++ [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    J'ai tellement aimé les Monologues du vagin.. J'en ai vu 4 représentations avec des actrices différentes. (dont une où mon amie Samira Bellil jouait)..
    Il y a des moments où Paris me manque, mais c'est vrai qu'en ce moment je n'échangerai pour rien au monde (ou presque) mon soleil !!
    J'aime beaucoup ton blog !!

    Posté par choudeziles, mercredi 16 novembre 2011 à 15:18

Poster un commentaire