Anaïs' Misfits

Le blog anti-miso-boulot-dodo. Le récit de mes méfaits diurnes et/ou nocturnes. Blog d'humeur et de mauvaises humeurs.

mardi 3 mai 2011

"MonMinouToutDoux.com" de Veet, Natachatte passe le teste du matou...

Je déplorais hier la vacuité de création publicitaire et le caractère infini de sa propension à abêtir les bonnes femmes, par le truchement de leurs productions. Nouvelle illustration. Après Natachatte au Musée, Natachatte épilation.

Veet

Les poils, la chatte, le sexe, comme un tryptique posé sur l'autel de la créativité et du bon goût tel un cul sur une commode Louis XV. Un peu comme le dispositif viral www.monminoutoutdoux.com élaboré pour Veet par une agence qui visiblement n'assume pas tant que ça d'avoir commis cette chose, tant elle demeure incognito. Ce dernier propose de raser des petites chattes, de les épiler au rasoir, à la crème dépilatoire ou à la cire, comme autant de "Pets Shop", le tout dans l'univers sucré digne des Polly Pockets et au son totalement insupportable de "Quand mon minou pique partout il fait bien trop voyou"ou "Quand mon minou est tout doux il aime être caressé partout".. Tondues, je vous dis, comme en 45.

Veet1

Le principe qui me hérisse: "Epile ton minou et passe le teste du matou". Injonction bien connue de ces dames :  ce n'est pas pour elles, leur confort, leur intimité, que les gonz' souffrent maints supplices, c'est uniquement pour faire plaisir à monsieur, qui tel un conducteur des travaux finis passe en revue la touffe et ne saurait souffrir le moindre poil. La dictature de la perfection selon monsieur. Et de quoi "sensibiliser" les ados prépubères à des préoccupations bien peu reluisantes.

Veet2

Je copie-colle le dernier paragraphe d  précédent post, tant je suis sûre qu'il en sera de même...Dans la mesure où les pubards considèrent que si l'on parle de leurs bouses même en déplorant leur fadaise, et bien c'est déjà faire le buzz et "c'est top", j'imagine que ceux qui ont signé cette nouvelle plateforme de marque sera très fière. Le quanti au détriment du quali. Ad as usual.

La video, aussi.


Veet - Mon minou tout doux par Arno_ilies

 

Mise à jour du 4 mai 2011 16h55 : En fait l'agence qui a semble-t-il réalisé la chose est l'agence Nineteen Group. Je vous invite à visiter leur site, très drôle : http://www.nineteengroupe.fr/


© anaismisfits.canalblog.com | 2009-2011 | Tous droits réservés
Posté par anaismisfits à 12:38 - Anti-Miso - +++ Laissez-moi vos commentaires +++ [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Cette tendance des publicitaires à prendre leurs clientes pour des connes, on peut aussi en rire pour la dénoncer :

    http://bit.ly/llbeDu

    (ce qui est déprimant c'est que cette fausse pub a vingt ans et que rien n'a changé...)

    Posté par Sam Lowry, mardi 3 mai 2011 à 18:17
  • affligeant...

    C'est juste affligeant...
    Mais d'un côté, ils créent les produits que le marché leur demande.
    Dans notre société, une des principale caractéristiques de la féminité est d'être désirable pour l'homme. Supprimons la féminité et la masculinité, libérons nous des genres, et il n'y aura plus ces stupides publicités

    Posté par Antisexisme, mardi 3 mai 2011 à 19:38
  • ...exactement

    Le poil est une tendance de fond. Je pense que s'il n'y avait pas eu le "test" du matou j'aurais juste pensé que c'était nul et basta. Là on dit très clairement que le femme doit se conformer à un pseudo idéal juste pour le plaisir de monsieur. Marre des injonctions !! Merci pour tes commentaires ! Bises !

    Posté par Anaïs Misfits, jeudi 5 mai 2011 à 14:58
  • D'accord !

    Ah mais je suis absolument d'accord avec toi !! Le but est d'être désirable pour l'homme (d'où le test du matou : vais je être rejetée ou non ?). Et c'est ça le plus énervant ! J'imagine qu'ils ont du faire une étude marché avec une question du type "Pour quelle raison vous épilez vous le pubis? 1)Parce que vous trouvez cela beau 2) Par confort 3) Par hygiène 4) Pour plaire à votre partenaire sexuel".
    Et je suppose que la réponse 4 a gagné
    Bises et bonne continuation pour le blog !

    Posté par Antisexisme, jeudi 5 mai 2011 à 20:05
  • Rien de neuf

    Je pense que le coeur de cible de cette pub, c'est clairement les ados. Or, elles n'ont pas toutes des relations sexuelles, le motif principal pour elles, c'est l'hygiène et l'esthétique vu que "les poils, c'est moche". La tendance au glabre est très ancienne. Déjà du temps des anciens Grecs qui étaient terriblement misogynes, il fallait à tout prix différencier physiquement les hommes des femmes et l'épilation des aisselles et du pubis était une évidence pour eux.
    Une femme sans poils sexuels est symboliquement infantilisée, peu importe les prétextes invoqués pour les enlever. Même ceux des aisselles sont porteurs d'une énorme charge érotique qu'on a toujours voulu nier, les femmes n'ayant pas le droit d'afficher des signes de maturité sexuelle.
    Plus d'infos sur mon site où je décrypte la pilosité féminine avec mon regard féministe.
    PS : apparemment, le site monminoutoutdoux ne répond plus, je ne sais pas pourquoi.

    Posté par Pierre, vendredi 6 mai 2011 à 08:16
  • Je trouvais l'idée plutôt sympa. Très bien réalisé en tout cas. Je suis un peu déçue que l'on cherche systématiquement des conflits dans des projets qui étaient au départ humouristiques ou décalés...

    Posté par julie, vendredi 6 mai 2011 à 20:13
  • L'histoire du poil ?

    @Pierre :Merci Pierre pour ton éclairage historique. En ce moment cette question inspire les publicitaire et semble cristalliser l'attention des media. Sache que devant la levée de boucliers, Veet a cessé la mise en ligne du site.
    @Julie : Je ne vois pas ce que le site avait de drôle et de décalé. Images enfantines + message sexuels ne font pas bon ménage. Pourquoi n'ont-ils pas opté pour une mise en forme plus "adulte" ?

    Posté par Anaïs Misfits, dimanche 8 mai 2011 à 19:48
  • D'autres ont fait ce genre de pub

    En 2009, Wilkinson a lancé un rasoir spécial pubis pour les femmes. La pub s'est faite sous forme de clip vidéo de la chanteuse «Simone elle est bonne». Ce spot n'était pas destiné à être diffusé à la télé car il dure 2 mn 53s et les allusions implicites au pubis sont nombreuses : il est question de haie ou de buisson à tailler, de nettoyage de printemps, de gazon maudit, le style de musique est clairement destiné aux jeunes femmes, le public cible étant celles de 15 à 35 ans.
    On peut la voir ici : http://www.magardenparty.com/ (site de la firme)
    ou ici : http://www.youtube.com/watch?v=6TlL1Z1eLK0

    Les paroles sont à gerber : en gros, on fait passer celle qui garderait ses poils pour une ringarde.
    Extrait des paroles

    «En profiter pour désherber C'que mon mec appelle gazon maudit.»

    «Plus b'soin d'cupidon pour qu'tu bèches
    Mon jardin à la française,
    Qui n'fileras plus à l'anglaise
    Paysagiste de mon slip
    Tu coupe tu glisse sur ma tulipe
    Ma fleur de lys, c'est un délice
    Dont tu n'te lasse pas quand tu kiss.»

    «Meuf comptes pas sur moi !
    Touches pas ma fougère
    Je garde mes hèrbes folles
    J'en suis super fière !»

    «T'accroches, tu irrites
    C'est moche, t'es rustique
    T'accroche, tu piques
    C'est moche, moche
    And I don't like it !»

    «Quand c'est court c'est plus classe
    C'est plus glamour devant la glace»

    A noter qu'il est dit que celle qui garde ses poils accroche et pique. C'est évidemment faux, les poils qu'on laisse pousser sont très doux et c'est la repousse suite à un rasage qui pique et accroche. Et pourquoi "plus court c'est plus classe, plus glamour" ? Pourquoi culpabiliser celles qui n'ont pas envie de souffrir ?
    Cette pub déguisée en clip est très malsaine, je trouve. Le message bien sûr mais le visuel aussi, les femmes ont clairement un look d'ados. Et pourquoi toujours vouloir faire passer une infantilisation pour un progrès, une évolution ? Quand il s'agit de pilosité féminine, on met toujours en avant des arguments choc : "free your skin" ou "réveillez la déesse qui est en vous", sous-entendu que les poils emprisonnent (mais qui ?) et qu'une femme avec des poils est mortelle mais sera déesse sans poils !

    Posté par Pierre, dimanche 8 mai 2011 à 20:50
  • Oh my god !

    Ah oui en effet, c'est à peu près du même niveau. Après, je ne suis pas une fétichiste des poils. Mais chacun(e) devrait pouvoir faire comme il ou elle veut. Et puis dans le cas de Veet, ce qui est choquant c'est ce "test du matou" : le mâle contrôle la pilosité et donc le corps de la femme. Dans tous les cas, merci beaucoup pour ce commentaire très fouillé sur la question !

    Posté par Anaïs Misfits, dimanche 8 mai 2011 à 22:16
  • Double standard

    Oui, chaque femme doit pouvoir choisir ce qu’elle fait de son corps, c’est une évidence. Mais déjà pour les aisselles et les jambes, combien de femmes osent garder leurs poils et les montrer en public ? 100% des femmes en été à la plage ou la piscine sont glabres ! Ce % hallucinant n’attire même pas l’attention des sociologues et autres chercheurs, tellement c’est une évidence et pourtant, quand on interroge les femmes, une bonne moitié se passerait bien de l’obligation de se raser pour aller se baigner.
    Où est la liberté de choisir quand on se fait insulter ou que les gens ricanent, comme ça arrive à ma femme ? On en est au point où une femme qui arbore des poils aux aisselles en public est pratiquement une résistante, tellement la norme du glabre est intériorisée et jamais remise en question. Elle aura à se justifier de ce geste, alors qu’un homme, il peut faire ce qu’il veut de ses cheveux et de ses poils(tout garder, tout enlever), le fameux double standard.
    Pour le pubis, l’endroit est intime par définition mais la pub va jusque dans la culotte des femmes pour exercer un contrôle et c’est ça qui est dérangeant, je trouve.

    Posté par Pierre, dimanche 8 mai 2011 à 22:47
  • Analyses scientifiques

    Pierre, tu disais :
    "Ce % hallucinant n’attire même pas l’attention des sociologues et autres chercheurs".
    D'accord nous ne sommes pas nombreux mais quand même :
    http://www.ecologielibidinale.org/fr/ese/miel-biblioepilation-fr.htm

    Et merci à Anaïs Misfits de conserver ici trace de cette pub aujourd'hui disparue : cela est précieux pour nos analyses.

    Posté par MIEL, mercredi 11 mai 2011 à 20:00

Poster un commentaire