Anaïs' Misfits

Le blog anti-miso-boulot-dodo. Le récit de mes méfaits diurnes et/ou nocturnes. Blog d'humeur et de mauvaises humeurs.

mardi 20 juillet 2010

Marlene Schiappa-Bruguière, Interview de la fondatrice du réseau « Maman Travaille ».

Marlene_Schiappa_BruguiereAujourd’hui c’est une féministe, une vraie, qui a bien voulu répondre à mes questions d’anti-machiste compulsive et épidermique. Marlène Schiappa-Bruguière, fondatrice de « Maman Travaille »  www.yahoo.mamantravaille.fr, le premier réseau des mères actives. Qu’elles soient entrepreneuses, free-lance ou salariées, Marlène leur livre mille et un conseils fort à propos, pour les aider à faire face à mille et une situations du quotidien. Engagée, passionnée et pétillante, elle trace sur la toile le sillon des mamans qui refusent la placardisation et des salaires inférieurs à leurs congénères pourvus de ‘cojones’.

Rencontre avec une « mom’preneur », journaliste et blogueuse, pleine de pep’s!

+ Comment as-tu eu l'idée de lancer ton site Internet dédié aux mamans actives ?

Il existait de supers forums dédiés aux mères au foyer, et à côté des sites consacrés à la carrière des femmes, mais rien qui ne lie les deux ! Or, avoir un enfant, on arrive (plus ou moins) à gérer, et il est admis que les femmes fassent carrière.... mais concilier les deux, voilà la difficulté rencontrée par les femmes aujourd'hui. Être active, vouloir à la fois une promotion et un deuxième enfant, ou un premier et un job, chercher du travail quand on n'a pas de mode de garde... quelle aventure !

+ Comment as-tu eu l'idée de lancer ton site Internet dédié aux mamans actives ?

Il existait de supers forums dédiés aux mères au foyer, et à côté des sites consacrés à la carrière des femmes, mais rien qui ne lie les deux ! Or, avoir un enfant, on arrive (plus ou moins) à gérer, et il est admis que les femmes fassent carrière.... mais concilier les deux, voilà la difficulté rencontrée par les femmes aujourd'hui. Être active, vouloir à la fois une promotion et un deuxième enfant, ou un premier et un job, chercher du travail quand on n'a pas de mode de garde... quelle aventure !

maman_travaille__1_+ Comment définirais-tu « Maman Travaille » ?

Avant tout, le 1er réseau des mères actives. J'essaye d'organiser aussi souvent que possible des réunions, des soirées ou des rencontres, même si c'est difficile de trouver du temps. En attendant, il y a une partie du blog sur laquelle chacune peut se présenter.... L'idée c'est d'accompagner les mères actives dans leur quotidien et d'échanger !

+ Allier maternité et carrière, est-ce désormais possible selon toi ?

C'est possible, mais c'est difficile. Comme dans un conte de fées, on rencontre des obstacles: le boss qui ne veut pas qu'on parte à 18h quand bébé est malade, la mairie qui ne nous donne pas de place en crèche, belle-maman qui trouve qu'on devrait rester à la maison, la voisine féministe à l'ancienne qui trouve qu'avoir un bébé c'est ringard, et le pire: soi-même ! La culpabilité qu'on ressent quand on est à la maison au lieu d'être au boulot, et vice versa...

+ Qu’est-ce qui différencie selon toi une « maman qui travaille » d’un « papa qui travaille » ?

Plein de choses ! Ce n'est pas plus facile pour les papas, je dirais même que d'un certain point de vue c'est plus difficile: déjà, ils sont souvent privés de leur enfant après la séparation, et puis la société n'est pas encore convaincue de la nécessité des pères auprès de leurs enfants: allez demander un 4/5 pour avoir vos mercredis en famille quand vous êtes un homme....
Mais n'inversons pas les choses, les femmes restent moins payées que les hommes, elles accèdent moins aux promotions, et il y a toujours cette idée ancrée qui veut que "si j'embauche une femme elle va faire des gosses et me planter", alors que c'est faux ! (enfin si, on va faire des gosses, mais on ne va pas le planter pour autant)

+ La femme trouve-t-elle vraiment son salut par le travail ?maman_travaille__2_

Je pense que oui, mais c'est mon avis perso. Le travail peut faire maigrir en se dépensant, sortir du baby blues en sortant de chez soi, et permet au bébé et à la maman de défusionner, même un tout petit peu. Et surtout sans travail, tu ne peux pas payer ton loyer, donc... a-t-on vraiment le choix ? Je partage l'avis de Simone de Beauvoir qui dit "C'est le travail, seul, qui donne une liberté concrète à la femme".

+ As-tu lu le dernier livre d’Elisabeth Badinter « Le Conflit, la femme et la mère » ? Si oui, que penses-tu de la polémique qu’il a suscité ?

Je l'ai évidemment lu, j'ai même rencontré Elisabeth Badinter. Je me suis exprimée dans pas mal de médias à ce propos, car je trouve que son sujet a été mal compris ou mal interprété. Je suis d'accord avec elle sur le fait qu'une trop grosse pression pèse sur les épaules des mères de 2010. Dans l'émission spéciale consacrée à son livre sur Canal +, on m'a demandé de me filmer une journée. C'était amusant de voir les réactions d'Elisabeth Badinter, et très flatteur car en plateau Bruce Toussaint a dit que je pourrais être "l'héroïne du livre de Badinter", il n'y a pas de plus beau compliment, j'étais toute rouge devant ma télé. Ensuite je l'ai rencontrée sur le plateau des Maternelles, je lui ai dit "merci pour tout ce que vous avez fait et faites !" et elle m'a répondu "non, merci à vous !" en me serrant la main. Depuis je ne me suis plus lavé les mains. Elle écrit en tant que philosophe, que féministe, que spécialiste du sujet, la moindre des choses est de lui accorder du respect et un minimum de confiance. Mais malheureusement je pense que le sujet dégénère trop vite car chacune se sent attaquée, alors qu'au contraire nous elle défend, nous les femmes ! 

+ Tu as participé aux Etats Généraux de la Femme organisés par Elle. Qu’y as-tu appris ?

J'ai rencontré des femmes extraordinaires. Déjà les membres des Vigilantes, dont je connaissais certaines... Elles sont membres de la Commission des Droits de l'Homme, avocate au pénal, chef d'orchestre, psychiatre spécialiste des liens entre psy et politique,  CEO d'entreprise, journaliste TV, présidente de réseau, fondatrice d'entreprises sociales... c'était bon de voir que les femmes peuvent faire autre chose qu'être des potiches ! Et j'ai rencontré des associations, j'ai appris des choses que je ne soupçonnais même pas notamment sur les violences. Jusque là le sujet me répugnait un peu, par bêtise et par méconnaissance. Mais j'ai appris par exemple qu'une femme forcée à faire une fellation pouvait ne plus jamais aller chez le dentiste par crainte d'ouvrir la bouche. Ca a un coût pour sa vie, sa santé mais aussi pour la société en terme d'arrêts de travail, etc... Il suffit d'une volonté politique pour éduquer, mettre de l'argent dans l'éducation, la prévention, la sécurité sociale, l'emploi. Arrêter de supprimer des postes de profs ! Avec les frais de nouvel avion, de 140% d'augmentation de notre Président ou des cigares de ses ministres, on pourrait réembaucher les 16 000 postes de profs supprimés ou rouvrir les IUFM. "Quand on ouvre une école, on ferme une prison..."

+ Quelle est la femme que tu admires le plus ? Pour quelles raisons ?

Badinter, évidemment :) Mais aussi Simone de Beauvoir, même si elle lavait le linge de Sartre, elle a fait beaucoup pour changer les mentalités. Rosa Luxembourg, Louise Michel, Dolorès Ibarruri Gomez qu'on appelait La Pasionaria et qui est le nom de mon premier site. Zelda Fitzgerald, George Sand, Virginie Despentes dans un tout autre style, il faut lire King Kong Theorie. Toutes ces femmes ne sont pas d'accord entre elles, mais la vérité se trouve, j'imagine, quelque part entre tout ça. Et ma fille.

*** Côté actus, Marlène n’est pas en reste puisqu’elle s’est attelée à la rédaction de son troisième ouvrage, un guide « Maman travaille » inspiré de son blog. A la rentrée, ne manquez pas « Osez... l'amour des rondes » Illustré par Arthur de Pins, c'est un guide érotico-rigolo destiné à décomplexer les femmes qui ont quelques kilos en trop, celles qui pensent en avoir, et ceux qui les aiment.

Les inconditionnel[le]s peuvent d’ores et déjà se procurer « J'aime ma famille », le premier livre de Marlène Schiappa-Bruguière, co-écrit avec et illustré par Pacco.

Maman Travaille, c’est par là : http://yahoo.mamantravaille.fr/

Retrouvez toutes mes interviews "3 Questions à la blogosphère" sur : http://anaismisfits.canalblog.com/archives/_3_questions_a_la_blogosphere_/index.html


© anaismisfits.canalblog.com | 2009-2011 | Tous droits réservés
Posté par anaismisfits à 17:55 - 3 Questions à - +++ Laissez-moi vos commentaires +++ [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire