Anaïs' Misfits

Le blog anti-miso-boulot-dodo. Le récit de mes méfaits diurnes et/ou nocturnes. Blog d'humeur et de mauvaises humeurs.

mercredi 4 novembre 2009

Maxwell électrise le Casino de Paris

Maxwell3Je suis venue pour l’écouter religieusement.

Un maxi acheté chez HMV à Londres la première fois que j’y ai mis les pieds, à 14 ans. Je résidais alors au milieu de nulle part et me jurais que je partirais loin, un jour. C’est désormais chose faite. Une révélation sans nom. Sa grâce, son charme, sa voix haut perchée. Une inspiration, en fenêtre sur le monde. The Urban Hang Suite, suivi d’Embrya, du MTV Unplgged, et de Now. Puis 7 ans de silence. 

Alors le voir en concert ce fut un pèlerinage. Il a changé. Plus allongé. Sa voix ne va plus tant dans les aigus, plus sobre, il a abandonné les looks afro et délicieusement vintage. Moins sexuel, il n’a pourtant pas oublié les déhanchés mystiques. A terre, a genou, il vient chercher le public. Quelle classe, quel charme, quelle intuition ! Généreux, même lorsque le son pourri de la salle est venu à plusieurs reprises me sortir de ma béatitude. Les larmes qui montent, la sensation de voir devant soi incarné, des heures et des heures de contemplation visuelle et sonore. Lunettes et costume noirs. Absolument grisant. 

Maxwell2Sur scène une dizaine de musiciens issus du Sud des Etats-Unis (Houston, Memphis) dispensent une soul tantôt suave tantôt dansante, quitte à faire un détour par l’Afrique. Des cuivres jazzy, une section rythme très « présente » so groovy, une magnifique choriste. Juste le plaisir d’être là, réunis, 11 ans après son dernier concert à Paris. Il ne manque pas de nous le faire remarquer et d’ajouter « mais vous deviez être à l’école ?! ».

Maxwell a promis de revenir l’année prochaine. Le rendez-vous est pris !

La sortie du second volet de sa trilogie est prévue pour l’été 2010 et devrait être marquée de références au gospel. 

*** Mille excuses pour ma propension à l'usage des phrases nominales dans ce post. Suis juste pfiouuuu 

Extrait choisi du concert d'hier (merci à The Wathana)

Ascension don't ever wonder - 1996 (le maxi CD)

D'autres coups de coeur live sur : http://anaismisfits.canalblog.com/archives/coup_de_coeurs_live/index.html 

Cet article vous a plu, alors cliquez !


© anaismisfits.canalblog.com | 2009-2011 | Tous droits réservés
Posté par anaismisfits à 14:24 - Music, Jazz & Rock'n'roll - +++ Laissez-moi vos commentaires +++ [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Soul Is not dead

    tes mots sont tellement justes !
    le pélerinage, l'attente, la sensualité, la beauté, l'attitude, l'allure, la classe.
    Maxwell était là, devant nous, pour nous! Et on le lui a bien redu je pense
    Très beau post!

    Posté par Bellebene, mercredi 4 novembre 2009 à 17:01
  • Arghhh !!

    Quand je pense que je l'ai raté ( mon homme m'avait offert son cd en avant-première et m'avait ramené nombre d'année en arrière ).
    Cette année, pour aucune raison je ne raterais sa venue.

    biz

    béné

    Posté par béné, samedi 6 février 2010 à 14:53

Poster un commentaire