Anaïs' Misfits

Le blog anti-miso-boulot-dodo. Le récit de mes méfaits diurnes et/ou nocturnes. Blog d'humeur et de mauvaises humeurs.

dimanche 1 novembre 2009

«Liaison Dangereuse » tombe le voile pour vendre des culottes

Liaison_1Liaison2A moins de tomber la culotte pour mettre au ban la burqa. Mais je doute que l’enseigne de boutiques de lingerie teutonne Liaison Dangereuse ne prenne fait et cause pour le droit de la femme. Femme qui plus est affublée de la signature ô combien liberticide « Sexiness für alle. Uber alle » et sa déclinaison british « Sexiness for everyone. Everywhere ». Encore plus laid dans la langue de Molière «Pouvoir sexuel pour toutes, partout».  Le tout sur fond éminemment polémique de « youhou je suis nue sous ma burqa». Un parti pris assez surprenant pour cette enseigne dont la charte graphique girly, futile, très poupoupidoo, pompe allègrement les codes de Chantal Thomass.

Liaison_DangereuseAu nom des femmes donc, Liaison Dangereuse revendiquerait de manière péremptoire le droit à être sexy. C’est certain, Lila qui a 13 ans en Afghanistan et n’a jamais été scolarisée parce que c’est une petite fille, a tout le loisir de se dire qu’elle a le droit d’être sexy. Mais en fait … non, au mieux elle sera mariée de force à un vieux bouc dont elle n'aura d'autre choix que de servir de bonniche jusqu'à sa mort (la sienne ou celle de son vieillard de mari). Ce film me hérisse tant il représente ce que j’exècre. Il érige en porte-drapeau des droits des femmes ce qui précisément contribue à faire d’elles au mieux des objets, au pire des jolies pièces de viandes bien ficelées. Je n'ai sans doute pas d'humour, ou suis dans doute trop premier degré ?

Petit parallèle. On connaissait le court métrage de Théo Van Gogh – cinéaste hollandais borderline et volontiers très très à droite - intitulé « Submission » qui tirait à boulets rouges sur une certaine idée de l’islam, obscurantiste et dogmatique envers les femmes, et donna à sa camarade de jeu Ayaan Hirsi Ali, ex-députée d'origine somalienne, l’occasion de quelques sueurs froides au gré de menaces de mort diverses. Quant à son auteur, rappelons qu’il fut assassiné en 2004 de huit balles puis/et égorgé (c'est selon).

Qu’un film qui joue avec les mêmes codes vienne chatouiller l’inconscient collectif ne m’étonne guère. Le parallèle entre les deux videos ne me semble pas tant dénué de sens. On parle beaucoup de la campagne et sans doute la marque considère-t-elle sa notoriété désormais acquise. Le film pointe un tabou et a le mérite d’initier le débat. Mais ce serait ignorer la finalité mercantile de l’opération. Or, une question mesdames, ce film vous a-t-il donné envie d’enfiler la panoplie de Salopa qu’on nous présente avec tant de bon goût ?

La version Théo Van Gogh

La version "Liaison dangereuse"

D'autres décryptages de pub dans la rubrique "Coup media" // http://anaismisfits.canalblog.com/archives/coup_media/index.html

Vous avez aimé cet article, alors cliquez !


© anaismisfits.canalblog.com | 2009-2011 | Tous droits réservés
Posté par anaismisfits à 23:19 - Anti-Miso - +++ Laissez-moi vos commentaires +++ [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    theo van gogh fut poignardé, me semble-t-il...

    les vidéos ne sont plus visibles, mais la capacité des publicistes à rabaisser le citoyen au rang de consommateur est la définition de leur activité même... surfer sur le mythe de la femme qui porte la burqa ou le voile intégral avec d'autant plus de facilité qu'elle n'est vêtue que d'un string en dessous,et que sa "liberté" ne serait donc entacher qu'en surface, est pathétique, voilà tout...

    Posté par bertfromsang, vendredi 13 août 2010 à 20:22
  • Et bien en fait, d'après ce que j'ai pu lire sur Theo Van Gogh, il a été quelque peu malmené. Poignardé puis égorgé. Pour le reste, je suis plutôt d'accord avec toi. Au plaisir de te lire sur le blog ! Anaïs Misfits

    Posté par Anaïs Misfits, mardi 17 août 2010 à 17:22

Poster un commentaire